pour accéder à scolinfo cliquer sur le lien suivant www.scolinfo.net

TPE - Histoire du Collège

Connaissez-vous l’histoire du Collège ?

De sa construction à aujourd’hui, notre collège a connu de nombreuses transformations. Pour les curieux, voici son histoire.

C’est en 1857 que tout débute avec l’arrivée des Frères* à l’école communale de Levier. Un cours du soir pour adultes sera alors créé. Malheureusement les lois Jules Ferry* forcent les Frères à partir, 25 ans plus tard. Les cours du soir seront alors annulés.

1889, Alexis et Nestor Cretin*, deux frères jumeaux, proposent alors aux Frères de diriger l’orphelinat qu’ils désirent construire à Levier. C’est donc en suivant cette idée qu’auront lieu les travaux du bâtiment. Ceux-ci se termineront en août 1891. Suite à cela, tout s’enchaînera très vite : la déclaration légale d’ouverture de l’école ainsi que la première rentrée avec cinq Frères. L’établissement compte rapidement 50 orphelins, 20 pensionnaires et 85 externes.

1905 arrive avec ses lois antireligieuses*, forçant le départ des Frères. L’école ferme alors ses portes pour être ré-ouverte par des Laïcs quelques jours plus tard.

C’est en 1949 que naissent les  premiers cours d’Agriculture. Ces Cours Agricoles seront reconnus par le Ministère de l’Agriculture, en 1952.

En 1969 a lieu le début de la mixité à St-Joseph. De 1976 à 1979, les dirigeants de l’endroit se font remplacer par des Laïcs. C’est au tour du Frère directeur, en 1987, d’être remplacé par M. Michel Boillot. Celui-ci prendra se retraite en 2005 et sera remplacé par Monsieur Rabérin puis par Madame Masson Isabelle, directrice actuelle du collège.

Frères Lasalliens (ou Frères des Ecoles Chrétiennes) : Congrégation masculine présente dans 80 pays du monde, et qui se consacre uniquement à l’enseignement.

Les lois Jules Ferry : série de lois sur l’école primaire rendant l’école gratuite, l’instruction obligatoire et l’enseignement public laïc.

Alexis et Nestor Cretin : frères jumeaux nés à Levier, dont Alexis était banquier, ils ont été les bienfaiteurs très charitables de la ville de Pontarlier. Levier et d’autres communes profitèrent aussi de leur générosité.

Lois antireligieuses : Séparation de l’Eglise et de l’Etat afin d’instaurer la laïcité.